8 témoignages de personnes qui ont eu la honte de leur vie

3)
« Une de mes copines venait d’accoucher, j’étais donc allée lui rendre visite à la maternité. Quand je suis entrée dans la chambre, elle était vide. Il n’y avait que le bébé dans son berceau. Me croyant seule, je me suis approchée, et quand j’ai vu la tête du nouveau-né, j’ai lâché un « qu’est-ce qu’il est moche ! » qui venait du fond du cœur. »

C’est là que j’ai entendu « Sympa, merci… ». Je me suis retournée : c’était sa maman, assise dans un fauteuil dans un coin de la chambre. J’étais morte de honte ! J’ai eu beau m’excuser, elle n’a rien voulu entendre. Alors j’ai posé mon cadeau sur le lit, et j’ai filé. Autant vous dire que la réconciliation a été longue et difficile.