Culture

Top 10 des plus grands scandales sexuels qui ont bouleversé la vie politique

17 février 2016
scandale-vie-politique

Les scandales sexuels dans la vie politique ont fait bien des ravages. Certains sont connus; d’autres un peu moins mais ces scandales ont joué un rôle non négligeable dans la vie politique et il est important de les rappeler. Ces histoires intimes de la vie des hommes politiques ont fait beaucoup de dégâts.

Découvrez ces 10 plus grands scandales sexuels qui ont bouleversé la vie politique

1. Th. Jefferson, l’esclavagiste et sa maîtresse noire
jefferson esclavagiste maîtresse noire
A tout seigneur tout honneur, commençons par l’un des fondateurs de la démocratie américaine, qui contribua à l’indépendance de la nation américaine en 1776. Sur le plan politique, Jefferson n’était pas vraiment un défenseur de l’abolition de l’esclavage, qu’il considérait comme indispensable à la prospérité économique du pays, même s’il a lui-même facilité l’affranchissement de certains esclaves noirs dans l’Etat de Virginie.

Cela ne l’a pas empêché d’avoir une maîtresse noire, Sally Hemmings, qu’il a pu choisir parmi les 200 serviteurs de couleur qu’il possédait sur sa propriété. A l’époque, une procédure de destitution fut engagée contre lui, avant d’être rapidement abandonnée. L’affaire fut étouffée, pour ne pas nuire à la réputation de l’un des Pères fondateurs de la démocratie américaine.

Ce n’est qu’en 1998 que l’affaire connaît un rebondissement inattendu, puisque le journal Nature affirme, en se fondant sur une série de tests ADN, que le 3e président des Etats-Unis a eu au moins un descendant de cette esclave. Après enquête plus approfondie, ce sont 6 descendants que Jefferson aurait eu avec sa maîtresse.

2. Félix Faure, le président de la République qui mourut dans des circonstances particulières
felix faure
Félix Faure fut le 6e président de la IIIe République française, élu en 1895. Il est surtout célèbre pour les circonstances dans lesquelles il est mort, puisque c’est dans les bras de sa maîtresse Marguerite Steinheil, qu’on l’aurait retrouvé agonisant entièrement dévêtu, au Palais de l’Elysée, le 16 février 1899. La rumeur des circonstances de sa mort se répand rapidement parmi la population parisienne, avec cet élément aggravant : c’est en pratiquant un bisou intime que sa maîtresse aurait provoqué chez lui une crise cardiaque fatale.

C’est ainsi qu’est né le quolibet selon lequel : « Toute sa vie, il a voulu vivre en César, mais il mourut Pompée », en référence à la guerre entre César et Pompée, au temps de la Rome antique, conflit dont César sortit vainqueur et Pompée perdant. Autre blague à son sujet, dont l’auteur est cette fois-ci Clémenceau, qui lui reprochait son insignifiance politique : « En entrant dans le néant, il a dû se sentir chez lui ». Il vaudrait parfois mieux demeurer dans l’anonymat qu’être connu pour de mauvaises raisons !

3. J.-F. Kennedy, l’homme à femmes
marylin monroe john fitzgerald kennedy
Kennedy est réputé pour avoir été un indiscutable coureur de jupons, et son tableau de chasse comprend à la fois des secrétaires, des actrices, des stagiaires, etc. Mais la plus connue d’entre ses conquêtes est sans aucun doute Marilyn Monroe, qui a entretenu une liaison avec le Président pendant son mandat. L’affaire n’avait pas été tellement ébruitée à l’époque, même si on a pu assister, le 19 mai 1962, au troublant hommage, chanté par une Marilyn passablement éméchée, fait au Président lors de la célébration publique de son anniversaire.

A la différence de bien des scandales publics, celui-ci n’a jamais eu vraiment de conséquences au cours de la vie du Président, sans doute en raison de l’assassinat dont il a été victime le 22 novembre 1963, et du culte dont il a été l’objet par la suite.

4. John Profumo et la call-girl espionne
profumo call girl

Le scandale touchant John Profumo, homme politique britannique qui fut ministre de la Guerre au début des années 60, s’inscrit dans le cadre de la Guerre Froide. C’était une époque où les questions d’espionnage militaire et industriel revêtaient une importance cruciale pour la défense du monde Libre. Or J. Profumo, qui avait accès à des données sensibles sur ces questions, eut une relation passagère avec une call girl de 19 ans, Christine Keeler. Rien de répréhensible en soi (hormis le caractère adultérin de la relation), jusqu’à ce qu’il apparaisse que la jeune femme était également la maîtresse d’un diplomate soviétique, Yevgeny Ivanov.

En dépit de ses dénégations initiales, Profumo dut reconnaître ses torts et démissionner, entraînant dans sa chute le gouvernement conservateur, qui perdit les élections en 1964 à cause de cette affaire. Keeler, quant à elle, profita d’abord de sa notoriété en faisant paraître des livres sous son nom, avant d’être condamnée pour faux-témoignage dans une affaire de fusillade où elle était impliquée.

5. Bill Clinton et l’affaire Lewinsky
bill-clinton-affaire-lewinsky
Les Présidents de la République français n’ont pas le monopole de la fellation scandaleuse, puisque c’est pour les mêmes faits que Bill Clinton a été impliqué dans la célèbre affaire Monica Lewinsky, du nom de cette jeune stagiaire avec laquelle il a reconnu avoir eu des échanges intimes consentis dans le bureau Ovale de la Maison Blanche. Avant cela, des accusations avaient déjà prononcées à son encontre par des jeunes femmes (Gennifer Flowers et Paula Jones) concernant des actes de harcèlement sexuel, mais sans qu’elles soient vraiment prises au sérieux par la justice et par le grand public.

Les révélations de M. Lewinsky, via des enregistrements de ses aveux faits à son insu, font l’effet d’une bombe en 1998. Le Président Clinton encourt alors le risque d’une destitution de son mandat. Le mode de défense de Clinton consiste à arguer du fait que les fellations que lui avait prodiguées Monica n’étaient pas à proprement parler des « relations sexuelles, » et qu’à ce titre, la procédure de destitution lancée contre lui était infondée. Le Sénat décida finalement de refuser la destitution, grâce à une majorité d’élus démocrates.

Par la suite, le président a pu terminer son mandat, après une transaction financière avec le procureur instruisant l’affaire. Monica a finalement été la 1ère femme victime historique d’une campagne de révélation sur sa vie privée et de persécution publique par le biais d’Internet. Elle s’est réfugiée au Royaume Uni en 2006 pour y reprendre des études universitaires.

Précédent1 / 2

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer