Culture

Les 8 plus grands scandales des Jeux Olympiques

11 août 2016
scandales-jeux-olympiques

Les Jeux Olympiques sont un événement international majeur, regroupant les sports d’été et d’hiver, auquel des milliers d’athlètes participent. Des scandales ont éclaté depuis la création des jeux Olympiques. Découvrez ici les 8 plus grands scandales des Jeux Olympiques.

1. Le boycott des Jeux Olympiques d’été de 1936 à Berlin

Les jeux sont appelés au boycott par des politiques et par le front populaire espagnol en raison de l’arrivée du nazisme au pouvoir. Hitler voulait profiter des Jeux pour montrer « la supériorité de la race aryenne ». Les Etats-Unis ne souhaitaient pas être présents et ont finalement participé. Les deux athlètes juifs Sam Stoller et Marty Glickman de l’équipe olympique américaine ont été retirés de la compétition du relais 4 x 100 mètres. L’United States Olympic Committee ont accusé les responsables d’anti-sémitisme.

2. Le boycott des Jeux Olympiques d’été de 1956 à Melbourne

scandale jeux olympique melbourne

Plusieurs pays boycottent les JO en raison de crises politiques (Egypte, Irak, Liban, les Pay-bas, l’Espagne, la Suisse, la Chine… ). Les tensions entre la Hongrie et l’Union Soviétique se font ressentir pendant un match de water-polo. Les joueurs manquent de se massacrer après qu’un joueur soviétique a donné un coup de tête à un joueur hongrois. Ce match est aujourd’hui connu sous le nom de « Bain de sang de Melbourne ».

3. La victoire controversée de Jean-Claude Killy aux JO d’hiver de 1968 à Grenoble

Le skieur français Jean-Claude Killy a remporté les 3 épreuves de ski alpin, dont l’une est aujourd’hui vue comme étant la plus controversée des Jeux Olympiques d’hiver. Lors de la course de slalom, le skieur autrichien Karl Schranz a déclaré avoir croisé un homme en noir qui l’a obligé à s’arrêter. La visibilité n’était pas très bonne. Le skieur a donc pu refaire la course et a, par la même occasion, améliorer son temps. Cependant, la médaille a été donnée à Killy car le jury a remarqué sur les images de la course que Schranz avait manqué une porte lors de sa première manche. C’est finalement le temps de sa deuxième course qui a été annulé.

3. Le massacre de Munich aux Jeux Olympiques d’été de 1972

8 membres du groupe terroriste palestinien Septembre noir ont pris en otage des joueurs de l’équipe olympique d’Israël alors qu’ils étaient dans le village olympique. 11 ont été tués, ainsi qu’un policier allemand.

4. Le tricheur des Jeux Olympiques d’été de 1976 à Montréal

Le pentathlonien soviétique Boris Onishchenko a triché pendant l’épreuve d’escrime. Son épée était munie d’un bouton, qui, quand il est activé, enregistre un score même si l’épée n’est pas connectée à la zone cible de son adversaire. Après que la tricherie ait été découverte, l’équipe soviétique masculine de pentathlon a été disqualifiée entièrement.

Précédent1 / 2