Culture

5 choses qu’il faut savoir sur la fête de Pâques

27 mars 2016
fete-de-paques

Les chocolats, la chasse aux œufs, les cloches qui sonnent font penser à la fête de Pâques mais savez vous vraiment à quoi correspond cette fête et à quoi correspond la fête de Pâques. Historiquement, cette fête à une histoire qu’on mérite de connaitre pour élargir notre culture générale.

Découvrez ces 5 choses qu’il faut savoir sur la fête de Pâques

1. Pâques est la fête religieuse la plus importante du christianisme

lapins de pâques

La fête de Pâques commémore la mort par crucifixion et la résurrection de Jésus Christ, tel que cela nous est raconté dans les Évangiles. Selon la chronologie biblique, les derniers jours de Jésus se déroulent de la façon suivante : le jeudi soir, juste avant son arrestation, Jésus a partagé avec ses apôtres le pain et le vin, dans le cadre de la Pâque juive (voir ci-dessous le second point de l’article). Dans la nuit de ce jeudi-là, Jésus est arrêté, jugé et condamné à mort. Il est crucifié le vendredi. Mais le premier jour de la semaine selon le calendrier juif, dimanche pour nous, Jésus « passe » de la mort à la vie de Dieu. Il est vivant, Dieu l’a ressuscité. En souvenir de ce dernier repas, de la mort et de la résurrection de Jésus, les chrétiens revivent cette nouvelle Pâque à chaque messe, et ils la célèbrent comme la plus belle de toutes les fêtes une fois par an.

2. La Pâque chrétienne est intimement liée à la Pâque juive

Si Pâques est une fête importante pour les chrétiens, c’est d’abord une fête juive, à laquelle Jésus et ses disciples ont donné un nouveau sens. Les mots « Pâque » ou « Pâques » viennent du latin chrétien pascha qui signifie « la Pâque juive ». Cette fête célèbre un événement très important : Dieu, comme il l’avait promis à Moïse, a libéré les Hébreux esclaves en Égypte. Alors, le premier soir de la Pâque juive, au cours d’un repas, chaque famille revit ce que ses ancêtres ont vécu. On partage un pain en deux en disant : « Voici le pain que nos ancêtres ont mangé en Égypte. Quiconque a faim, qu’il vienne manger, et célébrer la Pâque avec nous… » En buvant aussi quatre coupes de vin durant le repas, on célèbre cette libération, et l’on sacrifie l’agneau pascal, que l’on mange au cours du repas.

Le christianisme a donné un autre sens à ce geste en disant : »Prenez et mangez-en tous : ceci est mon corps livré pour vous. » Ensuite, il a tendu une coupe de vin : « Prenez et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’alliance nouvelle, celle de Dieu et de tous les hommes ». Cette cérémonie est ainsi placée au coeur du rite liturgique chrétien, et devient la Communion que pratiquent tous les chrétiens au cours de la messe du dimanche pour symboliser l’adhésion religieuse.

Précédent1 / 3

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer