Culture

7 faits inconnus et terrifiants sur l’adultère

27 avril 2016
faits-inconnus-terrifiants-adultere

L’adultère est le fait pour un homme ou une femme d’avoir une relation avec une personne autre que son conjoint, copain, concubin. Certaines pratiques anciennes traitaient la vengeance de l’époux trompé avec une sévèrité terrifiante. Ces pratiques sont pour la plupart abolies et inconnues de tous. L’époux qui étaient tenté à l’époque avait un droit de vengeance sur son époux(se).

Découvrez ces faits inconnus et terrifiants sur l’adultère.

1) Dans la Grèce antique, on punissait l’amant d’une femme en lui glissant publiquement un radis ou en l’épilant devant tout le monde.

2)Au XIVe siècle, dans le nord de la France et en Belgique, les femmes accusées d’avoir trompé leur mari étaient placées dans un tonneau muni d’un couvercle percé ne laissant dépasser que la tête et les mains de la coupable.
Puis, le fût était laissé durant deux heures au centre de la place du marché afin que la foule puisse injurier les femmes volages et leur lancer des fruits et des légumes.

3) En 1530, François 1er tomba sous le charme de Gabrielle Ferron. Furieux, le mari bafoué décida de se venger des deux amants en les tuant à petit feu. Toutes les nuits durant des mois, Nicolas Ferron se rendit chez une prostituée atteinte d’une mystérieuse maladie venue des Amériques : la syphilis. Certain de porter le mal, il contamina son épouse qui contamina à son tour le roi de France. Dix ans plus tard, la belle Gabrielle mourut et sept ans après, François 1er expira dans d’atroces souffrances.

4) Les cocus de la fin du Moyen Âge lavaient leur déshonneur en coupant les « bijoux de famille» de l’amant de leur femme, d’où l’origine du mot « couillon ».
Une enquête sur l’émasculation vengeresse parue en 2001 montre qu’elle est toujours pratiquée lorsque l’homme dort. Dans 90 % des cas, il est le plus jeté aux toilettes. Après six heures, l' »attribut » sectionné ne peut plus être rattaché. L’opération de rattachement dure entre six et neuf heures.

Précédent1 / 2

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer