Culture

10 choses inutiles qu’il faut absolument savoir avant de mourir #8

8 mai 2016
savoir-avant-de-mourir-8

Certaines choses inutiles sont importantes à savoir avant de mourir. Un peu de culture ne fait pas de mal et ces choses inconnues par la plupart des choses vont vous être bien utiles pour paraître cultivé. Ces choses inconnues et faits étonnants vont élargir votre culture générale.

Découvrez ces 10 choses inutiles qu’il faut absolument savoir avant de mourir

1) Il existe une plage rouge en Chine
plage rouge chine
Cette impressionnante plage rouge se situe dans le delta du fleuve Liaohe, près de la ville de Panjin, en Chine. La couleur de cette plage provient de roseaux, un type de mauvaise herbe de mer qui pousse en abondance dans le sol salin-alcalin.

Cette mauvaise herbe de mer commence à grandir entre Avril et Mai et reste verte pendant les mois d’été. À l’automne, ces roseaux prennent une couleur rouge flamboyante engendrant cette incroyable étendue de plage rouge.

2) L’héroïne a été créée comme une alternative moins addictive à la morphine
heroine morphine
Charles Romley Alder Wright était un scientifique de chimie et de physique anglais à l’école médicale de l’hôpital Saint Mary à Londres et membre fondateur de l’institut royal de chimie de la Grande-Bretagne. Il a été le premier à avoir synthétisé l’héroïne, un opiacé semi-synthétique obtenu par acétylation de la morphine, en 1874.

Wright a commencé à expérimenter une nouvelle substance non addictive qui peut remplacer la morphine en combinant cette dernière et divers acides. Il a fini par bouillir de la morphine anhydre avec de l’anhydride acétique pendant des heures ce qui a engendré une concoction beaucoup plus puissante d’une forme acétylée de la morphine appelée diacétylmorphine alias héroïne.

L’héroïne a été vendue à l’origine comme étant une forme non addictive de la morphine et a été utilisée comme un médicament contre plusieurs maladies.

3) Les pneus en mauvais état sont directement responsables de 15% des accidents mortels
pneu mauvais etat
Et si vos pneus vous coûtaient la vie ?
Non ceci n’est pas sorti d’un scenario comme celui de Rubber, film de Quentin Dupieux mettant en scène un pneu tueur et télépathe, mais cette nouvelle est tout de même alarmante. En effet, 6% des accidents mortels sur route et 9 % de ceux sur autoroute sont provoqués par un mauvais entretien des pneumatiques, souvent trop usés ou dégonflés. Ce chiffre monte même à 15 % en plein été ! Comme nous l’explique ce site web, même si tous les conducteurs connaissent les dangers encourus avec des pneus usés, de nombreux français se retrouvent pourtant dans une situation délicate par manque d’entretien. Pourtant celui-ci peut être fait rapidement.

Un entretien régulier pour votre sécurité
En adoptant quelques gestes simples et rapides, il est possible de s’assurer que tout va bien et ainsi pouvoir rouler sereinement. Premièrement, pensez à vérifier leur pression de manière régulière. Sachez qu’un pneu perd de la pression naturellement et c’est à cause de ce facteur que bon nombre de conducteurs roulent avec des pneus sous-gonflés. Cette perte varie en fonction de la température principalement et il est recommandé de la vérifier mensuellement. Ceci peut être fait dans de nombreuses stations-service au moment où vous ferez votre plein d’essence.

Enfin, l’usure est également un critère important et il est dangereux de rouler avec des pneus ayant dépassé leur usure maximale ! Vous ferez face à un manque d’adhérence voire une explosion du pneu qui provoquerait un accident. Si beaucoup veulent les user jusqu’au bout et même plus par soucis d’argent, cette stratégie n’est pas judicieuse. Si vous avez toutefois l’envie d’allier sécurité et économies, sachez qu’il est tout à fait possible d’acheter ses pneus sur un site internet comme celui-ci à des prix généralement plus intéressants.

La vitesse reste la première cause d’accident
Il faut tout de même relativiser, les pneus usés ne sont pas la principale cause d’accidents mortels, cette dernière étant une vitesse trop importante suivie par un taux d’alcoolémie au-dessus de la moyenne. C’est tout de même un facteur que l’on peut facilement éliminer pour ne pas courir de risques inutiles. Qui plus est, votre assureur peut se retourner contre vous s’il est prouvé que vos pneus étaient en mauvais états lors d’un accident.

Précédent1 / 4

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer