10 choses que vous ignorez sur François Hollande

6 – Des compagnons d’armée futures élites de la Nation

choses que vous ignorez sur François Hollande 06

Durant ses classes à l’école des officiers de Coëtquidan, dans le Morbihan, François Hollande partage sa chambrée avec de futurs notables : Jean-Pierre Jouyet, directeur de l’Autorité des marchés financiers ; Michel Sapin, son actuel conseiller économique, député de l’Indre et maire d’Argenton-sur-Creuse ; Henri de Castries, président d’AXA et proche de Nicolas Sarkozy ; Jean-Michel Lambert, vice-président du Tribunal d’instance du Mans.

7 – Rencontre glaciale avec Ségolène

choses que vous ignorez sur François Hollande 07

Durant ses études à l’ENA (Ecole nationale d’administration), de 1978 à 1980 (promo Voltaire), Hollande pointe du doigt une injustice : pendant leurs stages, certains élèves sont bien moins lotis que d’autres (qui bénéficient de nombreux avantages matériels…). Pour favoriser l’égalité des étudiants, Hollande crée avec d’autres le Carena (Comité d’Action pour la Réforme de l’ENA). Une mesure à laquelle s’oppose fermement une seule camarade : Ségolène Royal. Celle que l’on surnomme « Miss Glaçon » confirme ainsi sa réputation de nantie, en stage sous les cocotiers de la Martinique, avec maison et voiture de fonction, gardien, femme de ménage, etc… Très mal vue par la promo, elle écrit alors à son principal accusateur : « Si l’on doit tout remettre à plat, alors il faut prendre également en compte la scolarité depuis le bac. » Car en fin de compte, Royal n’est pas la grande bourgeoise que l’on croit et, contrairement à d’autres, s’est payée ses études elle-même. Hollande apprendra bientôt à mieux la connaitre…

8 – « Conseiller fantôme » de Jacques Attali

choses que vous ignorez sur François Hollande 08

En mai 1981, Jacques Attali, sherpa de Mitterrand pour les sommets internationaux, a droit à deux conseillers officiels et à deux « conseillers fantômes » : il s’agira pour ces derniers de Ségolène Royal et François Hollande. La même année, le jeune énarque de 26 ans est envoyé en Corrèze pour contrer Chirac aux législatives. Ce dernier dira alors que François Hollande est encore moins connu que « le labrador de Mitterrand » ! Hollande est vaincu dès le premier tour, mais remporte tout de même 26 % des voix

9 – Hollande se fait passer pour un auteur

choses que vous ignorez sur François Hollande 09

En 1983 sort un livre étrange : « De la reconquête  » est un brûlot contre la droite, soi-disant rédigé par l’un de ses leaders, surnommé Caton (pour préserver son anonymat). Or cet ouvrage a en fait été écrit par le journaliste André Bercoff, sous commande de Jacques Attali et du président Mitterrand pour plomber leurs adversaires.

Interviewé par téléphone sur France Inter, François Hollande se fera passer pour ce fameux Caton, qui n’existe pas. Il déclare :  » La vérité, c’est tout simplement que le pouvoir socialiste ne tombera pas comme un fruit mûr. Et ceux qui laissent entendre que nous pouvons, c’est-à-dire nous la droite, revenir au pouvoir dans les mois qui viennent, ou même dans les deux années qui viennent se trompent, et trompent les Français. »

10 – Un couple de façade pour la Présidentielle 2007

choses que vous ignorez sur François Hollande 10

Après s’être rencontrés à l’ENA, François Hollande et Ségolène Royal vont parcourir la vie politique main dans la main, dans tous les sens du terme. Le couple entre ensemble à l’Elysée, comme conseillers de François Mitterrand puis à l’Assemblée nationale. Lui est Elu de Corrèze, elle des Deux-Sèvres. Mais c’est seulement Ségolène qui décrochera les ministères : celui de l’écologie, en 1992, sous le gouvernement Bérégovoy, puis sous Jospin, l’Enseignement scolaire (1997), et enfin la Famille (2000). Pendant ce temps, Hollande doit « se contenter » de diriger le PS… Et s’éclipser encore derrière Ségolène, la candidate officielle du parti pour la présidentielle de 2007. Au lendemain de sa défaite contre Nicolas Sarkozy, le couple (seulement maintenu pour la compagne) se sépare officiellement.

Source : planet.fr