Célébrités

10 choses que vous ignorez sur François Hollande

14 novembre 2015
choses-qu-vous-ignorez-francois-holande

Qu’on le veuille où pas François Hollande est le Président de la République jusqu’en mai 2017. Hormis sa séparation avec Valérie Trierweiler et la révélation de sa liaison avec Julie Gayet, François Hollande est quelqu’un de très discret sur sa vie privée. Voici 10 choses que vous apprendrez à coup sûr sur notre Président

1 – Un père proche de l’extrême droite

choses que vous ignorez sur François Hollande 01

Né le 12 août 1954 à Rouen (Seine-Maritime), François Hollande est le fils de Nicole Tribert, assistante sociale, et de Georges Hollande, médecin ORL mais aussi… proche de l’extrême droite (selon le livre de Serge Raffy, « Itinéraire secret »). Ce père de famille autoritaire, a été candidat malheureux à deux reprises aux élections municipales de Rouen : en 1959 sur une liste d’extrême droite, puis en 1965, en tête d’une liste de « rénovation et d’expansion », à la composition sulfureuse. Celle-ci comprenait des anciens membres de l’OAS (Organisation de l’armée secrète, une organisation française politico-militaire clandestine) et des élus soupçonnés d’avoir collaboré durant la Seconde Guerre mondiale. Georges Hollande lui-même ne cache pas son ardeur contre l’indépendance de l’Algérie et le général de Gaulle, ni sa sympathie pour le maréchal Pétain.

2 – Sur les bancs de l’école avec Christian Clavier

choses que vous ignorez sur François Hollande 02

De 4 à 11 ans, le petit François est élève chez les Frères des écoles chrétiennes Saint Jean-Baptiste de La Salle à Rouen. Plus tard, sa famille déménage à Paris. A 14 ans, Hollande se retrouve au lycée Pasteur. Ses copains de classe se nomment alors Christian Clavier, Thierry Lhermitte, bientôt rejoints par Gérard Jugnot et Michel Blanc qui montent alors la troupe du Splendid mais… sans lui. Le jeune lycéen préférera exercer ses talents d’orateur dans un autre domaine : la politique.

3 – Aux côtés des « cocos »

choses que vous ignorez sur François Hollande 03

Après avoir milité à gauche dès le lycée et fréquenté les bancs d’HEC (Hautes études commerciales), Hollande rentre à Sciences Po Paris. Il rallie alors l’Unef-Renouveau (Union nationale des étudiants de France), proche du Parti communiste. C’est l’époque où il traîne à la cafétéria pour convaincre de nouveaux adhérents de le rejoindre. A l’approche des élections syndicales, en 1974, l’Union le désigne comme représentant. N’étant pas trop marqué politiquement ni communiste, il arrive à séduire au-delà de son camp. Une sorte « d’idiot utile » que l’on croit pouvoir manipuler en simple pion. Mais Hollande, de son côté, en profite pour se constituer sa bande et monter ses réseaux…

4 – Rencontre avec le PS grâce à sa fiancée

choses que vous ignorez sur François Hollande 04

La fiancée de François Hollande à Sciences-Po s’appelle Dominique Robert. C’est aussi la nièce du député PS du Calvados, Louis Mexandeau. Lui-même un proche de François Mitterrand. A 19 ans, Hollande en profite pour se rapprocher du futur président de la République socialiste, dont il deviendra plus tard le conseiller sur les questions économiques.

5 – Dispensé du service militaire pour cause de myopie

choses que vous ignorez sur François Hollande 05

En 1976, lors de ses « trois jours » au Fort de Vincennes, il est dispensé de service militaire à cause de sa myopie. Mais il refuse d’obéir à cette dérogation qui pourrait bloquer sa carrière politique. Il insiste, fait des pieds et des mains pour pouvoir rentrer dans l’armée, allant jusqu’à saisir le ministère de la Défense. Il obtient finalement gain de cause et effectue son service.

Précédent1 / 2

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer